SFNV
Nous contacter & NOUS SUIVRE

Secrétariat Administratif SFNV

Chez Hopscotch Congrès

M. Valéry Liénard

23-25 rue Notre Dame des Victoires

75002 Paris

France

Contacts presse : 

presse@societe-francaise-neurovasculaire.fr

  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

@2016/2019  SFNV. Conçu pour vous tenir informé et vous satisfaire par Hopscotch Congrès.

N Acetyl cystéine : nouveau thrombolytique ?

Le N Acetyl cystéine bien connu pour ses propriétés mucolytiques pourrait être un traitement d’avenir dans les infarctus cérébraux.  Une équipe INSERM du CHU de Caen montre à partir de différents modèles animaux des propriétés thrombolytiques intéressantes.

 

***

 

Un thrombus artérielle est riche en plaquettes et facteur Von Willebrandt (FVW) qui forme un réseau reliés par des ponts disulfure entre cystéines. Le N Acetyl cystéine (NAC) connu pour ses propriétés mucolytiques par un mécanisme de rupture des ponts disulfures et antioxydant utilisé dans les intoxications au paracétamol pourrait avoir des effets thrombolytiques. L’équipe INSERM U1237 du CHU de Caen a donc testé cette hypothèse sur différents modèles animaux in vivo. Après avoir montré in vitro un effet antiagrégant du NAC par réduction de la taille des multimères de FVW, 3 modèles in vivo de thromboses artérielles ont été testés après injection de 400 mg/kg de NAC, de rTpa et d’antiagrégants : 1) formation de thrombus par injection dans l’artère sylvienne de chlorure de fer, riche en plaquettes et FVW pour lequel le rTpa est inefficace alors que le NAC permet une recanalisation transitoire mais un effet synergique en associant un antiplaquettaire anti GPIIb IIIa qui permet d’éviter la réocclusion artérielle avec une réduction significative de 73 % de la taille de l’infarctus ; cette stratégie s’avère aussi efficace sur le pronostic fonctionnelle des souris dans un essai randomisée NAC + antiGPIIbIIIa versus solution saline dans un modèle d’embolisation intracrânienne à partir d’un thrombus carotidien 2) formation d’un thrombus mixte composé de fibrine et de FVW après injection intraartérielle de thrombine pour lequel le rtpa et le NAC sont efficaces 3) un modèle d’ischémie permanente par électrocoagulation pour lequel le NAC est inefficace pour montrer l’absence d’effet antioxydant neuroprotecteur. Il n’y avait pas d’augmentation du risque de transformation hémorragique dans un modèle d’injection intrastriatale de collagénase. Le NAC a déjà montré un effet thérapeutique sur un petit nombre de patients ayant un purpura thrombocytopénique et dans un essai sur l’infarctus du myocarde montrant une réduction de 33 % de la zone infarcie évaluée par IRM cardiaque. Un essai randomisé NAC versus placebo pourrait débuter dans les AIC associé à la thrombolyse iv par rTpa. L’association NAC + tirofibran (antiGPIIb IIIa) semble encore plus efficace. (Sara Martinez de Lizarrondo, et al Potent Thrombolytic Effect ofN-Acetylcysteine on Arterial Thrombi Circulation. 2017;136:646–660)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A LA UNE

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral d’étiologie indéterminée présumée d’origine embolique (ESUS) chez le...

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral

16/09/2019

1/4
Please reload

Article récent

07/08/2019

Please reload

ArchiveS