SFNV
Nous contacter & NOUS SUIVRE

Secrétariat Administratif SFNV

Chez Hopscotch Congrès

M. Valéry Liénard

23-25 rue Notre Dame des Victoires

75002 Paris

France

Contacts presse : 

presse@societe-francaise-neurovasculaire.fr

  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

@2016/2019  SFNV. Conçu pour vous tenir informé et vous satisfaire par Hopscotch Congrès.

Une stimulation électrique pharyngée augmente les chances de décanulation dans les AVC trachéotomisée

Etude randomisée internationale multicentrique en simple aveugle évaluant une stimulation électrique pharyngée (PES)  versus fausse stimulation chez des patients présentant un AVC grave supra tentorielle  (n = 69) sevrés de la ventilation mécanique avec trouble de déglutition ayant nécessité une trachéotomie.  Le critère de jugement principal (opérateur non aveugle) était la decanulation dans les 24-72 h après traitement établi sur des critères endoscopiques d’évaluation de la déglutition. 17/ 35  patients ont pu être décanulé dans le bras stimulation versus 3 / 34 (p = 0,008).  Dans le seconde partie de l’étude tous les patients ne pouvant être décanulés  étaient traités par stimulation et tous les patients étaient réévalués à 3 mois (pour la déglutition et le handicap neurologique mesuré par le score de rankin). Au total 57 % des patients traités ont pu être décanulés.  La réponse au traitement était liée à une stimulation plus précoce et a une durée plus courte de ventilation mécanique. Ces résultats intéressants méritent d’être confirmés dans une autre étude plus large multicentrique (la grande majorité des patients venaient du même centre investigateur) et sur des sous-groupes d’AVC plus anciens (plus de 28 jours) et ventilés depuis de plus de 15 jours

 

(Pharingeal electricla stimulation for ealry decanulation in tracheotomised patients with neurogenic dysphagia after stroke : a prospective single blinded randomised trial. Rainer Dzivas et al . Lancet neurol octobre 17 (10) ; 849-859. )

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

A LA UNE

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral d’étiologie indéterminée présumée d’origine embolique (ESUS) chez le...

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral

16/09/2019

1/4
Please reload

Article récent

07/08/2019

Please reload

ArchiveS