ACTU-

ALITéS

En 2017, la SFNV a lancé sa Newsletter pour garder contact avec ses Membres. 

 

Ainsi, environ 11 news sont envoyées par an de Janvier à Décembre en observant une trêve estivale en Juillet-Août.

Ces news proposent une veille scientifique sur les actualités et d'autres indormations pratiques.

Le responsable éditorial de la "veille scientifique" est Michael Obadia (Paris). Il valide notamment les articles proposés par le Groupe SFNV Jeune.

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral

Rivaroxaban comparé à l’aspirine en prévention secondaire d’un infarctus cérébral d’étiologie indéterminée présumée d’origine embolique (ESUS) chez les patients à haut risque de fibrillation auriculaire: résultats de l’analyse secondaire de l’essai NAVIGATE ESUS (1) par Marion Boulanger, Université Caen Normandie, INSERM U1237, Caen L’essai randomisé NAVIGATE ESUS comparant Rivaroxaban versus aspirine chez des patients ayant eu un infarctus cérébral d’étiologie indéterminée présumée d’origine embolique (ESUS) n’a pas montré de diminution du risque de récidive d’AVC avec le Rivaroxaban (2). Le Rivaroxaban était aussi associé à un sur-risque hémorragique. Cependant, chez les patients ayant une

Antithrombotiques, cavernomes cérébraux et risque hémorragique

Antithrombotiques, cavernomes cérébraux et risque hémorragique : étude de cohorte et revue systématique par Dr Cécile PRETERRE, CCA UNV, Nantes Les cavernomes cérébraux (CCM pour Cerebral cavernous malformations) représentent le 2ème incidentalome vasculaire cérébral le plus fréquent. Le risque de saignement des CCM (d’environ 1% par an) est d’autant plus élevé qu’il existe un antécédent d’hémorragie cérébrale (risque proche de 5% par an). Par ailleurs, environ un quart des patients avec CCM pourraient relever d’un traitement antithrombotique (préventif de pathologies cardiovasculaires diverses). En l’absence de guidelines sur le risque hémorragique cérébral chez ces patients, les experts co

Le compte neutrophilaire prédit un pronostic fonctionnel défavorable...

Le compte neutrophilaire prédit un pronostic fonctionnel défavorable malgré la recanalisation chez les patients traités par thrombectomie. par Lucas Di Meglio, Paris Le développement de la thrombectomie a grandement amélioré le pronostic des patients présentant un infarctus cérébral de moins de 24h avec occlusion proximale. En effet, selon la méta-analyse de Badhiwala et al.(1), il suffit de traiter 8 patients par thrombectomie en plus du traitement médical maximal pour atteindre l’objectif d’indépendance fonctionnelle (mRS ≤ 2) à 3 mois. Néanmoins, malgré des temps de reperfusion courts et un taux de revascularisation supérieur à 80%, plus de 50% des patients traités par thrombectomie évolu

ESO Presidential Award 2019 décerné au Pr Jean-Louis Mas

Le Professeur Jean-Louis Mas, chef du service de neurologie à l’hôpital Sainte-Anne (Paris), a obtenu le Presidential Award de l’ESO (European Stroke Conférence) pour l'ensemble de ses travaux sur l'AVC. Félicitations !

Articles
Groupe JEUNE
RECHERCHE par TAG
DERnIERS ARTICLES
ArchiveS
LA SFNV est sur
  • LinkedIn
  • Twitter Basic Square
SFNV
Nous contacter & NOUS SUIVRE

Secrétariat Administratif SFNV

Chez Hopscotch Congrès

M. Valéry Liénard

23-25 rue Notre Dame des Victoires

75002 Paris

France

Contacts presse : 

presse@societe-francaise-neurovasculaire.fr

  • Twitter - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle

@2016/2020  SFNV. Conçu pour vous tenir informé et vous satisfaire par Hopscotch Congrès.